De plus en plus de covoitureurs bénéficient d’une exonération fiscale

Communiqué de presse de Taxistop envoyé le 25 janvier 2016

Qui covoiture en Belgique contribue non seulement à réduire la congestion automobile, mais peut aussi profiter d’un avantage fiscal. Et c’est ce que font de plus en plus de Belges, d’après les chiffres du SPF Finances. Sur les 3 dernières années, le nombre de bénéficiaires a augmenté de 12%. Le montant fiscal accordé a quant à lui évolué de 32% pour atteindre 7.951.497 euros. Selon Taxistop, l’organisation derrière la plateforme de covoiturage Carpool.be, cette tendance se reflète dans la politique de mobilité des entreprises

Dans les entreprises qui organisent le covoiturage en interne, les travailleurs qui se rendent au travail à plusieurs peuvent bénéficier d’un avantage fiscal. Et la tendance est en hausse. En 2014, 15.732 personnes ont bénéficié d’une exonération fiscale dédiée au covoiturage, pour un budget total de 7.951.497 euro. Le nombre de demandeurs a progressé de 12% depuis 2011. Et cette augmentation atteint 32% pour le budget exonéré accordé.

Le covoiturage est clairement en hausse

Le covoiturage est clairement en hausse”, raconte Sandrine Vokaer de l’asbl Taxistop. “De plus en plus, les entreprises sont confrontées à des problèmes d’accessibilité ou à un manque de places de stationnement. Pour elles, le covoiturage est une solution nécessaire. Sur Carpool.be, on compte déjà 639 entreprises belges affiliées, mais aussi des zonings qui montrent de plus en plus d’intérêt”.

Une entreprise qui veut organiser le covoiturage pour ses travailleurs doit être en mesure de calculer l’avantage fiscal propre à chacun. “Ce n’est pas si évident”, poursuit Sandrine Vokaer. “C’est pourquoi Taxistop a développé l’outil MyMobiCalendar. Il fournit un calcul automatique de l’avantage fiscal. Grâce à ce système, les travailleurs sont récompensés même s’ils font du covoiturage une ou deux fois par semaine.