Le RECO: projet de voies réservées aux covoitureurs

Schermafbeelding 2015-06-25 om 09.38.07

Le cdh a inauguré en octobre dernier son nouveau projet sur le covoiturage : le RECO pour Réseau Express de COvoiturage. Le lundi 2 décembre, le CEPESS (centre d’étude du Cdh) a organisé une table ronde sur ce projet. Taxistop était l’un des 4 débattants invités et a pu exprimer son avis sur la question et montrer tout son soutien au projet. Ce projet s’articule autour de 3 axes importants. En voici les grandes lignes et la position de Taxistop sur le sujet :

La création de lignes de covoiturage :

C’est-à-dire des tronçons autoroutiers ou routiers qui vont littéralement « canaliser » les flux de véhicules à occupation multiple afin d’atteindre une masse critique suffisante pour permettre aux usagers d’embarquer en cours de route dans un véhicule à n’importe quelle heure, vers la destination de leur choix.

Ces bandes autoroutières seront réservées au covoiturage et transport public, pendant les heures de pointe, ce qui permettrait aux usagers de filer vers leur lieu de travail, plutôt que d’être coincés dans les embouteillages. Ce système est déjà mis en oeuvre, avec succès, en Amérique du Nord (Vancouver, Toronto, Ottawa, Montréal, Washington,…) et en Europe (Madrid, Leeds, Linz, Stockholm, Oslo…). Il a, par exemple, permis à Toronto de multiplier par trois le nombre de véhicules à occupation multiple sur les tronçons concernés.

La position de Taxistop

De nombreux automobilistes nous disent qu’ils veulent bien covoiturer mais que malheureusement ce n’est pas ça qui changera le fait qu’ils se retrouveront coincés dans les embouteillages. Via ces bandes réservées aux covoitureurs, nous pouvons leur apporter un incitant concret. Cet incitant, de par sa force, pourrait venir compenser un des désavantages majeurs du covoiturage qu’est la perte d’indépendance. Celle-ci est un des freins majeurs du covoiturage et il n’y a qu’un incitant fort qui pourrait venir le contrebalancer. Taxistop soutient donc fortement ce projet de bandes réservées.

La création de parking à l’entrée et à la sortie de ces lignes :

Des stations de covoiturage à l’entrée des bassins d’emploi (zone RER à Bruxelles, agglomération urbaine de Liège…) et des stations «repères» localisées sur des zones d’activité économique, dans des quartiers à forte présence de bureaux (y compris au centre-ville) ou sur les parkings de rabattement (park & ride) desservis par les transports en commun à l’entrée de Bruxelles.

La position de Taxistop

La création de parkings de covoiturage en début de bande faciliterait l’organisation des covoitureurs et leur permettrait de laisser leur véhicule dans un endroit adapté et sécurisé. Ces parkings devront répondre à différents critères si nous voulons qu’ils soient utilisés par les covoitureurs. Selon une enquête réalisée par Taxistop en 2010 dans le Brabant Wallon, les covoitureurs souhaitent que ces parkings soient bien localisés, à proximité des axes routiers, officialisés, sécurisés tant au niveau des voitures, via des éclairages, caméras ou contrôle social, qu’au niveau des personnes, via des passages sécurisés. Ces parkings doivent aussi offrir une bonne connexion avec les transports publics. Les parkings de transit quant à eux permettraient aux covoitureurs se rendant à Bruxelles de continuer leur chemin en transport en commun.

La création de parkings de covoiturage s’inscrit parfaitement dans la volonté de la Région Wallonne de créer un réseau de parkings de covoiturage, initiative pour laquelle Taxistop est partenaire.

La mise en place d’une plateforme informatique :

Une base de données unique visant la gestion en temps réel de l’offre et de la demande de déplacements, un accès via smartphone, des bornes interactives sur les parkings, le paiement et la fiscalité gérés par la plateforme

La position de Taxistop

Nous ne sommes pas d’avis qu’il faut créer une plateforme de covoiturage supplémentaire. Ceci serait néfaste au covoiturage car en mutlipliant les banques de données, on perd la masse critique nécessaire. La plateforme de Taxistop (Carpool.be) est la plus grande plateforme belge pour le covoiturage domicile travail. Celle-ci permettra également l’intégration d’autres données de covoiturage ou de transport public. Nous pensons donc qu’il n’est pas utile de créer une banque de données supplémentaire. Cependant, si l’accès au parking devrait être réglementé et autorisé uniquement aux covoitureurs, ceux-ci devraient pouvoir être reconnus via une validation de la plateforme. Dans cet objectif, une plateforme gérant le projet RECO serait intéressante.